Samedi, c’était la traditionnelle soirée des « Guyenos » fruit de plusieurs mois de répétitions intensives de la part des acteurs (quatre enfants, quinze ados et six adultes), du long travail des petites mains occupées à réaliser les splendides costumes (quatre couturières)et de celui, non moins prenant, des artistes ayant réalisé les décors et les accessoires (sept personnes) Tout ce petit monde s’est dépassé tout l’hiver pour réaliser cette petite merveille, séances de chahut, de franches rigolades, mais aussi et surtout, d’application et de ténacité pour apprendre les chants et les danses.
L’idée de départ était très originale : « Ha ! la famille » 11_09_23._vacances_en_autocar.JPGLe premier acte, divisé en deux parties exprimait d’abord, la frustration des enfants envers les interdits de leurs parents, ensuite les griefs de ces derniers envers leur progéniture jamais d’accord avec les conseils ou les ordres. Pour le deuxième acte, en premier lieu, quel est le plus fort : le père ou la mère ? et, pour la deuxième partie, une idée géniale, si l’on inversait les rôles ? Les parents endossent les costumes de leurs adolescents et ceux-ci prennent le rôle des parents !
11_09_23._Mme_Botte.JPGEvidemment, cette représentation n’avait rien d’un spectacle de grand music-hall, ces acteurs en herbe, ne sont pas encore de grands chanteurs ni danseurs, et leur succès tient davantage de l’estime du public que de leurs qualités artistiques. Mais nous pouvons leur donner un grand coup de chapeau pour avoir sacrifié une partie des leurs de loisirs pour nous faire passer un bon moment.

Photos M. G.

Vacances en autocar.
Mme Botté