Orchidées sauvages

Parmi les nombreuses fleurs sauvages que l'on peut observer dans l'Entre-deux-Mers, les orchidées suscitent souvent admiration et curiosité. C'est ainsi qu'à partir de février 2018, plusieurs rosettes (feuilles) ont attiré l'attention de Nicolas Déjean au niveau du carrefour de la Porte Saubotte. D'abord discrètes, elles se laissent dévoiler à partir de la fin du mois d'avril pendant leur floraison, permettant leur identification. Il s'agit d'Ophrys abeille (Ophrys apifera) et pas moins d'une centaine d'individus étaient observables ici !

Comme de nombreuses orchidées sauvages, l'Ophrys abeille est caractérisée par des modalités de reproduction assez étonnantes en coopération avec des insectes et plus particulièrement une abeille. L'orchidée émet des odeurs proches des abeilles femelles et certains de ses pétales sont transformés si bien qu’elle ressemble à leur abdomen. Ce mimétisme conduit l’abeille mâle à adopter un comportement reproductif avec la fleur de l'orchidée, accrochant alors le pollen dans ses poils. En passant de fleurs en fleurs, le transport du pollen est ainsi assuré.


Le cycle de vie de l'Ophrys abeille est ainsi fragile car il dépend des abeilles, elles- mêmes menacées par l'utilisation de produits phytosanitaires et désherbants néfastes à leur survie. De plus, la tonte répétée au printemps ne permet pas leur floraison et donc limite la biodiversité (sans compromette toutefois leur maintien sur du long terme, assuré par la production de bulbes).

Afin de profiter de ces fleurs et de bien d'autres, peut-être pas aussi spectaculaires mais de fort intérêt pour la biodiversité, la commune s’engage dans une gestion raisonnée des espaces verts. Réapprenons à découvrir les plantes et animaux de nos jardins qui participent à l'embellissement de Sauveterre.

Merci à Nicolas Déjan pour son apport d’expert !


Orchidées sauvages

Partager sur : FaceBook | Twitter